FAQ :

Comment choisir son film automobile ?

Le choix du bon film automobile est primordial, nous proposons différents niveaux de gammes et qualités. Voici quelques exemples de questions à se poser avant de faire la bonne sélection :

  • • Dans quelle zone géographique je me trouve ? Si vous vous trouvez dans une zone géographique avec une forte incidence du soleil, par exemple en Afrique du nord, le film sera davantage susceptible de « souffrir » au rayonnement UV, et donc de se décolorer rapidement que dans un pays moins exposé (Scandinavie par exemple). Dans ce cas de figure il est nécessaire de s’orienter sur une gamme avec une qualité haute (AUTD ou EXLB), c’est-à-dire avec une couleur teintée dans la masse.
  • • Mes préférences d’application ? Chaque poseur a ses propres préférences de pose, certains vont privilégier des films fins (AUTS/AUTD : 23 microns) tandis que d’autre trouveront plus agréable de manipuler, thermoformer et travailler des épaisseurs plus importantes ( AUTP : 46 microns).
  • • Quelle teinte ? Sur cette question encore, le choix reste à l’appréciation de l’acheteur, et notamment le niveau d’opacité qu’il souhaite (de 5% à  83% de lumière transmise). Attention, dans la plupart des pays et notamment en UE, une législation existe et interdit certains niveaux d’opacité sur les vitrages avant (70% de transmission de lumière minimum). Voici un détail de nos gammes :
  •                ○     AUTC/S :  23 microns, impression simple sur PET transparent
  •                ○     AUTP : 46 microns, impression au milieu d’une double épaisseur de PET
  •                ○     AUTD : 23 microns, teinté masse
  •                ○     EXLB : 37 microns, teinté masse/nano-céramique

A quoi sert un film solaire ? Quel est son fonctionnement ?

Même s’il est agréable d’avoir de la lumière, cela peut parfois être dérangeant lorsque vos vitrages sont exposés directement au soleil (inconfort lié à la chaleur, éblouissement). Le film anti chaleur vous permet de réduire ce qui est communément appelé l’énergie solaire transmise ou facteur solaire G. C’est-à-dire la chaleur transmise à travers vos vitrages. Il existe 3 phénomènes principaux :

  1. Le rejet : C’est la part d’énergie solaire rejetée par le vitrage
  2. L’absorption : C’est la part d’énergie solaire absorbée par le vitrage et rediffusée vers l’extérieur (rejet indirect) et l’intérieur (transmission indirecte) dans un second temps
  3. La transmission : C’est la part d’énergie solaire transmise directement à travers le verre. Le but du film solaire est de réduire au maximum la part finale transmise (transmission directe + indirecte).

Impact des films selon la face d’application :

• Extérieure : Le but est de rejeter directement le maximum d’énergie solaire, avant même que celle-ci ne traverse le vitrage et soit de ce fait, absorbée ou transmise. C’est d’ailleurs pour cette raison que les films en pose extérieure sont souvent plus efficaces qu’en pose intérieure (absorption et transmission directes réduites). Le niveau de métallisation (effet miroir argenté pour la plupart) garantit ce « renvoi », et limite la chaleur entrante. Plus la métallisation est dense et équilibrée, plus le rejet sera haut. Il existe plusieurs modèles plus ou moins métallisés avec différents niveaux de performance.

Intérieure : En pose intérieure, l’énergie solaire est en partie rejetée mais une partie va être absorbée par le verre, on est donc sur une catégorie de film moins efficace que la précédente malgré une résistance accrue dans le temps. Il existe différents modèles détaillés ci-après :

o   Les films miroirs : Ils fonctionnent sur le même principe de rejet que les films en pose extérieure précédemment cités, à la différence qu’une partie de l’énergie solaire va être absorbée et donc rediffusé par transmission dans un second temps. Sur certains types de verres (double vitrage, triple vitrage, vitrage feuilleté, etc…) il est fortement déconseillé de poser en intérieur en raison du risque de choc thermique qui pourrait entrainer la casse de votre vitrage. Consultez-nous pour plus de détails (cf tableau de prescription).

o   Les films incolores : Malgré une très légère teinte (bleutée ou champagne), ces films sont quasiment invisibles. Contrairement aux films miroirs, leur fonction est plus de filtrer que de rejeter. Ils sont idéals si vous souhaitez conserver une vision extérieure sur vos intérieurs (vitrine de magasin). Par ailleurs, ces films n’ont pas d’incidence particulière sur le vitrage et ne font donc pas risquer un choc thermique.

o   Les designs spéciaux : Vous pouvez également vous orienter vers nos autres designs de films solaire intérieurs (effet store, points argentés, microperforé argent). Ces films n’ont pas de contre-indication particulière pour le choc thermique. Le SOL148, de par son design, vous permet également de rejeter plus d’énergie solaire en été qu’en hiver. Le degré d’impact des rayons du soleil n’étant pas le même l’été que l’hiver, le film rejettera la chaleur de manière adaptée. Consultez-nous pour plus d’informations.

Comment éviter les poussières lors de la pose de film ?

Pour éviter les poussières et ainsi limiter l’apparition de bulles une fois le film appliqué, il est nécessaire de suivre les recommandations suivantes :

  • • Appliquer dans un environnement sain exempt de poussières, par exemple si vous devez intervenir sur un chantier, ne réalisez pas l’application avant que tous les autres travaux ne soient terminés et que l’espace ai été nettoyé.
  • • Vaporisez de l’eau en l’air, cette manœuvre vous permettra « d’attraper » les poussières volantes et les faire tomber au sol par gravité
  • • Nettoyez le vitrage à la perfection, les poussières peuvent être invisibles à l’œil nu, utilisez nos grattoirs avec de l’eau et du savon (proscrire tout produit corrosif) et respectez à la lettre toutes les étapes décrites dans notre notice de pose.
  • • Une fois le vitrage nettoyé et le liner retiré, agissez rapidement pour ne pas laisser le temps aux poussières de se déposer sur l’adhésif ou le verre.
  • • En extérieur, il est bien sûr impossible de « contrôler » toutes les poussières ambiantes, surtout que le vent ne vous aide pas dans la tâche. Il peut parfois être judicieux d’utiliser la technique de pose du « déroulage », c’est-à-dire retirer le liner et dérouler le film au fur et à mesure de l’avancement de la pose. De cette manière vous ne laisserez pas le temps aux poussières de se déposer. Cette technique demande de la précision et une certaine maîtrise de la pose. Deux personnes peuvent être nécessaires pour des grands formats. Si vous avez tout de même des bulles, il est facile de voir s’il s’agit de poussière, vérifiez si un petit point noir se trouve au milieu de la bulle, si c’est le cas, la pose est ratée et il vous faudra recommencer, plusieurs raisons peuvent l’expliquer :
o   Le nettoyage n’a pas été assez bien réalisé
o   L’environnement de pose n’était pas propice. Il peut également y avoir d’autres raisons...
o   Pour les petites bulles (moins de 3mm), il peut falloir un temps de séchage, celles-ci disparaitront après plusieurs jours/semaines en fonction de la température
o   Pour les grosses bulles, cela peut être dû à un manque de force lors de l’application, l’eau n’a pas suffisamment été retirée. Ou l’utilisation préalable de produits corrosifs comme de l’alcool à brûler ou produit pour vitre qui auraient été utilisés lors d’un nettoyage précédent. Ces produits attaquent l’adhésif et font décoller le film !

    Impression cylindre et numérique : quelle est la différence ?

    Il s’agit de deux méthodes d’impression totalement différentes.

    • L’impression par cylindre : C’est le cœur de notre métier, elle se réalise la plupart du temps sur des films en PET. Un cylindre métallique est gravé de telle sorte qu’en l’appliquant tel un tampon dans de l’encre puis sur le film (par roulement), il imprime le motif gravé. C’est pour cette raison que les motifs se répètent tous les 70cm (correspond à la circonférence standard du cylindre). L’avantage est que l’on peut produire des quantités très grandes tout en gardant une constance dans la teinte et le design.

    • L’impression numérique : Il existe plusieurs méthodes différentes, l’impression UV, au solvant, éco-solvant ou latex. Chaque type d’impression a des propriétés qui lui sont propres et des rendus différents. L’impression est possible sur Vinyl / PVC uniquement. L’avantage de ce type d’impression est que l’on peut réaliser n’importe quel design sur des dimensions restreintes et sur une matière convenant à l’usage extérieur. La contrainte principale repose sur la faible durabilité.

    Comment choisir son film sécurité ?

    Nos films de sécurité sont conçus pour protéger les vitres, les lieux et personnes à proximité. Le choix du film dépendra de l’objectif recherché :

    • • Signalement d’une vitre : nos bandes de visualisations permettent d’améliorer la visibilité de certains vitrages dans les lieux publics. Cela permet aux personnes de voir les vitres à une certaine distance et ainsi d’éviter un choc. Diverses formes et couleurs sont proposées afin de les intégrer au mieux à vos espaces (points rouges ou gris, lignes blanches ou dépolis, carré, etc…)
    • • Protection temporaire : ces films protègent vos vitres lors de travaux et évitent les projections de peintures, poussières ou autres débris. Restez serein sur vos chantiers et concentrez-vous sur l’essentiel. La durabilité, l’épaisseur (50 ou 90 microns) et la réutilisabilité sont à prendre en compte lors du choix d’un film PTB 50 ou STC 900.
    • • Anti-graffitis & rayures : ces films permettent de protéger les vitres contre les actes de vandalisme. Ils sont particulièrement utiles pour les transports en commun (bus, métro, train) et peuvent être remplacés facilement.
    • • Anti-intrusion ou anti-balles : ces films de sécurité haute protection permettent de sécuriser les lieux sensibles tels que les magasins, écoles, musées… Grâce à un film spécifique, les impacts sont absorbés et évitent à la vitre de se briser en plusieurs morceaux. Pour bien choisir son type de film il faut considérer :
    •                ○     La pose en intérieur ou extérieur
    •                ○     La surface à poser (supérieure ou inférieure à 3M²)
    •                ○     La taille du film : 100 microns ou 200 microns
    •                ○     Le type de protection : anti-cambriolage ou anti-balles